Comment le Low-Code transforme le développement collaboratif en DevOps

Caroline Brautigan, Senior Manager, Product Management
November 1, 2021

À son niveau le plus élémentaire, le DevOps (combinaison de développement et d'opérations) fait référence à un ensemble de pratiques qui rationalisent le développement d'applications à chaque étape, de la création et des tests au déploiement et à la surveillance. Le DevOps vise principalement à éliminer les silos et à améliorer la collaboration pour les équipes qui cherchent à accroître leur agilité sans compromettre la qualité des logiciels. Malheureusement, les méthodes traditionnelles de développement « high-code » présentent quelques difficultés pour réussir les transformations en DevOps. 

Premièrement, le code personnalisé peut ralentir considérablement le processus de création d'une application. En l'absence de composants préconstruits et d'outils d'automatisation, l'écriture et la vérification du code sont souvent fastidieuses et prennent beaucoup de temps. Deuxièmement, les environnements de code personnalisé peuvent entraver la collaboration à toutes les étapes du cycle de vie d'une application. Ces environnements nécessitent souvent des compétences plus spécialisées et hermétiques, ce qui rend difficile la compréhension des concepts et la communication entre les équipes. En outre, les environnements de code personnalisé ne disposent pas toujours d'interfaces centralisées faciles à utiliser pour aider les membres de l'équipe à se connecter les uns aux autres de manière organisée. Une collaboration inefficace peut être dévastatrice pour les marques qui tentent de rester compétitives sur des marchés en évolution rapide. Enfin, les approches high-code font souvent de la maintenance continue une tâche ardue, compte tenu des efforts nécessaires pour vérifier, ajuster et valider le code personnalisé. 

Face à ces défis, de nombreuses entreprises abandonnent les approches traditionnelles au profit de celles en low-code. Selon un rapport Forrester, 75 % des services de développement utiliseront des plates-formes low-code d'ici à la fin 2021. Ces prestations permettent d'optimiser chaque étape du processus de développement d'applications tout en améliorant considérablement la façon dont les équipes collaborent et appliquent les philosophies de DevOps. Ci-dessous, nous allons examiner de plus près la manière dont les outils low-code favorisent les solides performances du DevOps et la collaboration dans ces domaines clés du développement : la création, la collaboration et la maintenance. 

Création.

Au cours de la phase initiale de développement d'une application, de nombreuses entreprises s'enlisent dans la nature laborieuse du high-code. L'écriture manuelle du code, sans blocs réutilisables ou préconfigurés, est fastidieuse et chronophage. Une étude récente a révélé que 83 % des développeurs ont connu une forme d'épuisement professionnel. 47 % de ces développeurs ont cité la lourdeur de la charge de travail comme facteur clé, et 31 % ont cité des processus inefficaces. La difficulté relative (et la fatigue qui en résulte) des grandes missions de codage manuel laisse souvent les entreprises avec des bogues, des erreurs de code et une équipe de développement épuisée. Les processus de DevOps sont confrontés à une bataille difficile si les équipes restent embourbées dans des environnements de code personnalisé qui n'évoluent pas vite, et les résultats financiers en pâtissent (une recherche a montré une perte d'environ 85 trillion de $ du PIB mondial due au temps passé par les développeurs à corriger des erreurs de code). Ce problème peut être résolu par les outils low-code.

Le low-code permet de créer plus rapidement sans compromettre la puissance et la flexibilité. L'utilisation du low-code pour automatiser vos processus est similaire à l'esquisse d'un plan dans un carnet. Vous utilisez des outils visuels simples qui permettent à tous les membres de l'équipe de comprendre facilement le processus et d'y contribuer. La création d'une application devient aussi simple que de glisser-déposer une série de fonctions préconstruites et de les configurer pour répondre aux besoins spécifiques de votre entreprise. Les composants d'interface préconstruits réduisent le besoin de codage manuel fastidieux en intégrant la sécurité, l'accessibilité et le rendu natif sur les appareils mobiles. Et vous pouvez personnaliser ou reconfigurer chaque composant ultérieurement pour l'adapter à un nouveau processus. Vous gagnez ainsi un temps considérable que les développeurs peuvent consacrer à des tâches plus créatives ou à des domaines de développement où leur expertise est mieux utilisée. 

Une étude approfondie de Forrester a révélé que, lorsque des solutions low-code étaient mises en œuvre, la vitesse de développement d'applications était multipliée par 17 et le délai de valorisation pour les organisations clientes amélioré de 50 %. Les preuves sont sans équivoque : le low-code suralimente la phase de création de toute application.

Collaboration. 

Le high-code requiert des compétences spécialisées, ce qui peut rendre difficile la collaboration et la communication entre des membres d'équipes aux compétences différentes. Cela est particulièrement vrai lorsque des personnes sont responsables d'un logiciel complexe et au code personnalisé. Bien que l'auteur du code comprenne son fonctionnement, ce dernier n'est souvent pas clair pour les autres membres de l'équipe. En outre, le codage manuel des intégrations pour plusieurs solutions logicielles peut être extrêmement laborieux et augmente le risque d'erreurs de codage, ce qui se traduit par des intégrations inefficaces. Si l'on considère que les employés des grandes entreprises utilisent en moyenne 9,5 applications chacun et que les dépenses technologiques globales devraient augmenter de 9 % cette année, il est plus important que jamais de disposer d'intégrations claires et bien conçues. 

Les outils de conception visuelle low-code montrent clairement à tout membre de l'équipe comment les fonctions d'une application proposée sont organisées et aucune connaissance en codage n'est requise. Les outils de conception visuelle pour la gestion des processus offrent une carte intuitive, semblable à un organigramme, qui permet à chaque membre de l'équipe de comprendre facilement quelles sont ses tâches et comment elles s'intègrent dans le workflow général.

Et ces avantages de la collaboration s'étendent aux membres de l'équipe qui tentent d'équilibrer plusieurs solutions logicielles. Les solutions low-code fournissent souvent de multiples intégrations clés en main avec une série d'autres solutions logicielles d'entreprise. Cependant, les plates-formes low-code avancées vont encore plus loin : elles offrent une économie de partage qui permet aux utilisateurs de créer des intégrations ou des modules complémentaires personnalisés et de les répertorier publiquement pour que d'autres puissent les utiliser. La collaboration devient plus facile lorsque ces plates-formes intégrées sont regroupées dans une console unique et conviviale.

Pour la collaboration des équipes de développement, de puissants outils low-code comme la plate-forme et les solutions Appian adoptent une approche basée sur les packages. Lors du déploiement dans un nouvel environnement, les développeurs peuvent regrouper les objets nouveaux et mis à jour dans un « package » afin de mieux organiser les changements pendant le développement et les vérifications par les pairs. Ces packages sont hautement traçables et permettent d'éviter les conflits dans un code sur lequel travaillent plusieurs personnes. Pendant la construction, les développeurs peuvent également utiliser de puissants outils d'analyse d'impact pour comprendre comment les changements qu'ils apportent modifieront l'application finale. Cette fonctionnalité, incluse dans la plate-forme Low-Code d'Appian, est particulièrement utile lorsque plusieurs développeurs apportent des modifications à une même application et doivent savoir comment ces modifications se manifesteront lorsqu'elles seront déployées ensemble. 

Maintenance continue.

Le débogage, le remaniement, l'évolutivité, la maintenance des bibliothèques, la correction d'erreurs de code sont toutes les tâches monotones qui créent d'énormes retards en informatique. C'est particulièrement vrai dans un environnement high-code élevé, où les modifications nécessitent de passer en revue d'innombrables lignes de code. Trouver des bogues peut ressembler à rechercher une aiguille dans une botte de foin. Une étude a révélé que chaque semaine, le développeur moyen consacre plus de 17 heures à la maintenance liée au débogage ou à des remaniements, plus de 13 heures aux problèmes liés à la « dette technique » et environ quatre heures à la correction d'erreurs de code. Ces chiffres sont vertigineux et limitent considérablement le temps (et l'énergie) que les développeurs peuvent consacrer à des tâches plus utiles et plus créatives.

Le low-code est la solution. Les composants préconfigurés réduisent le risque de bogues ou d'erreurs de code, et les meilleurs outils low-code analysent automatiquement le code (en temps réel) pour détecter les modèles de conception à risque et recommander des alternatives pour améliorer la facilité de maintenance. Grâce au guidage dans un tableau de bord unique et centralisé, il est plus facile de surveiller la santé des applications et de collaborer sur les fonctionnalités. 

De plus, le fait de travailler sur une plate-forme low-code vous protège automatiquement, vous et votre entreprise, contre les vulnérabilités, ce qui n'est pas le cas d'une application en code personnalisé. Les composants low-code évoluent continuellement pour protéger contre les nouvelles vulnérabilités et expositions communes (CVE) et s'adapter aux exigences réglementaires changeantes, ce qui signifie que les applications construites en low-code peuvent instantanément être développées pour continuer à fonctionner dans le futur. Ce n'est pas le cas des applications en code personnalisé. Certaines plates-formes low-code, comme Appian, offrent également une garantie de rétrocompatibilité, ce qui signifie qu'elles prennent en charge les coûts liés au fonctionnement de vos applications sur les versions plus récentes de la plate-forme, sans que vous ayez à fournir d'efforts supplémentaires. 

Conclusions. 

L'adoption d'une approche low-code change la donne pour les efforts en DevOps de toute équipe. L'agilité que permet le low-code donne à presque toutes les entreprises un avantage considérable sur un marché du logiciel exigeant et en constante évolution. Elle libère les développeurs des tâches quotidiennes les plus fastidieuses, comme la maintenance constante, et leur permet de se concentrer sur l'utilisation de leur expertise pour un développement innovant. Les décisionnaires informatiques bénéficient d'équipes qui ne sont pas accablées par des retards massifs, des communications compliquées et une gestion de projet inefficace. Même les membres non techniques des équipes peuvent communiquer plus efficacement grâce aux outils visuels et à la plate-forme consolidée qu'offre le low-code.

Le high-code a ses avantages, mais sur les marchés du logiciel qui exigent des créations rapides, des mises à jour fréquentes, une collaboration asynchrone et un travail de haute qualité, les outils low-code sont parmi les alliés les plus puissants des développeurs.

Pour en savoir plus sur la façon dont le low-code aide à résoudre les défis informatiques les plus pressants, consultez le livre blanc :

L'avenir du développement des applications d'entreprise