À faire et à ne pas faire : 3 façons d'accélérer le développement d'applications Low-Code

Michelle Gardner, Senior Content Strategist
May 13, 2021

Le développement d'applications low-code est devenu courant en 2020 et il continue de se généraliser. Forrester prévoit que d'ici la fin 2021, 75 % des ateliers de développement utiliseront des plates-formes low-code (contre seulement 44 % en 2020)[1].

Malheureusement, de nombreuses équipes informatiques ne font qu'effleurer la surface de la puissance du low-code. Pourquoi ? Parce qu'elles travaillent sur des projets low-code en gardant des pratiques de développement high-code traditionnelles. C'est comme mettre un moteur de minivan dans une voiture de course. Vous finirez par arriver à destination, mais si vous voulez exploiter toute sa puissance, il vous faut un moteur turbo.

Pour exploiter pleinement le potentiel du low-code, évitez les approches de développement lentes et dépassées et adoptez plutôt certaines pratiques agiles clés qui mettront le développement de vos applications sur une voie rapide. Commencez par suivre ces trois axes et apprenez-en davantage grâce à l'infographie ci-dessous.

Commentaires des utilisateurs

À faire : Faites participer les utilisateurs professionnels dès le début afin qu'ils puissent donner leur avis sur les idées qui prennent forme sous leurs yeux. Le prototypage vous permet d'obtenir un retour d'information rapide et de montrer la valeur de votre projet tout au long de son processus plutôt que dans sa intégralité à la fin.

À ne pas faire :Le développement classique en cascade implique que les utilisateurs ne participent qu'à des moments précis du processus, lorsqu'il est souvent trop tard pour obtenir des commentaires précieux.

 

Recueil des besoins

À faire : Les meilleures solutions émergent lorsque les utilisateurs professionnels et les développeurs créent ensemble des applications. Travaillez avec vos utilisateurs finaux pour découvrir des besoins cachés ou inexprimés, puis réfléchissez ensemble à des solutions.

À ne pas faire : Dans les approches traditionnelles de type high-code, les développeurs travaillent à partir d'un document détaillé sur les besoins, mais ne parlent pas régulièrement aux utilisateurs. Il en résulte souvent des résultats qui peuvent ou non résoudre les problèmes des utilisateurs.

 

Structure de l'équipe

À faire : Des équipes de développement de taille restreinte et polyvalentes nécessitent moins de coordination, moins d'interdépendances et moins de temps. Elles peuvent ainsi développer des applications plus rapidement qu'avec une approche traditionnelle high-code.

À ne pas faire : Les équipes de développement traditionnelles sont plus grandes, plus spécialisées et particulièrement interdépendantes. Les nombreux départs et arrêts signifient qu'il faut beaucoup de temps pour donner vie à une application.

 

Quand l'Agile rencontre le Low-Code

Avec la bonne approche, le low-code vous aide à construire des applications rapidement et correctement dès la première fois. Abandonnez vos méthodes high-code et adoptez quelques bonnes pratiques agiles pour optimiser le développement de vos applications low-code.

Vous trouverez d'autres bonnes pratiques, des outils, des modèles et d'autres ressources pour optimiser vos efforts en matière de low-code sur le site Méthodologie de livraison Appian.

 

[1] Prédictions de Forrester pour 2021 : Développement de logiciels.